Informations Coronavirus – Covid-19

1) Je souhaite me rendre en France (ou transiter par la France)

Je suis Français. Puis je rentrer en France depuis la Corée ?

Depuis le 12 mars 2021, les autorités françaises n’exigent plus un motif impérieux pour les déplacements en provenance ou vers l’Australie, la Corée, Israël, le Japon, la Nouvelle Zélande et Singapour, du fait de la diffusion très large du variant britannique en France et de la situation sanitaire spécifique de ces pays.

Cependant, les voyageurs arrivant de ces pays mais ayant séjourné dans les 14 jours précédant leur arrivée dans un autre pays extérieur à l’espace européen restent soumis à la production d’un motif impérieux et doivent respecter la procédure applicable à un « autre pays extérieur à l’espace européen ».

I. Modalités avant un déplacement en France

a/ Nécessité d’un test RT-PCR ou antigénique pour les voyageurs non vaccinés

A compter du 9 juin, les voyageurs en provenance d’un pays figurant sur la liste verte, dont la Corée fait partie, doivent se soumettre aux modalités qui varient en fonction de la vaccination des voyageurs.

Les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen) sont levées à compter du 17 juillet, quel que soit le pays de provenance (voir le tableau en pièce jointe). Ils ne sont par ailleurs plus soumis à une obligation de quarantaine ou d’auto-isolement à l’arrivée. Les mineurs de moins de 12 ans accompagnant des parents vaccinés bénéficient du même régime.

PDF - 110 ko
Règles à respecter pour les déplacements internationaux depuis et vers la France
(PDF - 110 ko)

Afin d’inciter plus encore à la vaccination, le délai de validation du schéma vaccinal complet est ramené de 14 à 7 jours après la deuxième dose pour les trois vaccins en deux doses (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) et après l’injection d’une dose pour les voyageurs ayant contracté auparavant le virus. Pas de changement pour le vaccin monodose Janssen : le schéma est complet après l’injection et une période de 28 jours.

Des vaccins dont la composition et le procédé de fabrication seront reconnus comme similaires par l’Agence Nationale de la Sécurité des Médicaments pourront s’ajouter plus tard à cette liste. D’ores et déjà, le vaccin Covishield, dont la composition et le procédé de fabrication sont similaires à ceux du vaccin Vaxzevria d’AstraZeneca, est reconnu pour le passe sanitaire.

Cette prime à la vaccination s’explique par la reconnaissance de l’efficacité des vaccins contre le virus et en particulier son variant Delta.

Enfin les nouvelles mesures de vigilance sous forme de tests PCR et TAG de moins de 24 heures avant l’embarquement depuis certains pays, moins commodes à respecter, constituent une incitation supplémentaire à la vaccination.

Seuls les voyageurs ne pouvant prouver un schéma vaccinal complet se voient appliquer :
- pour les pays orange : motifs impérieux des pays orange, test PCR de mois de 72 h ou TAG de moins de 48 h, avant le départ, TAG aléatoire à l’arrivée et auto-isolement ;
- pour les pays rouge : motifs impérieux des pays rouges, test PCR ou TAG de moins de 48h, avant le départ, TAG systématique à l’arrivée, quarantaine de 10 jours par arrêté préfectoral contrôles par les forces de sécurité.

1/ Vous êtes en provenance et Corée et vous êtes vacciné :

- Aucun test exigé avant l’embarquement ;
- Exemption de test et d’isolement (septaine) à l’arrivée en France

Vous devez présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un justificatif du statut vaccinal en anglais.

Les voyageurs vaccinés doivent pouvoir attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, à savoir :

  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 28 jours après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson Johnson) ;
  • 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).

2/ Vous êtes en provenance et Corée et vous n’êtes pas vacciné :

Obligation de présenter un test RT-PCR ou antigénique négatif datant de moins de 72 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance). Les enfants de moins de onze ans sont dispensés de test ;
Exemption de test et d’isolement (septaine) à l’arrivée en France.

Pour trouver un centre de dépistage, veuillez-vous référer à la rubrique « où faire un test PCR ou antigénique avant de voyager » ci-dessous.

En Corée, de nombreux établissements pratiquent les tests de dépistage y compris en week-end. Il ne sera donc pas procédé à la délivrance de dispense sauf cas très particuliers.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site internet du Gouvernement

Stratégie de réouverture des frontières

- Quelles modifications sont apportées au régime applicable aux personnes en provenance de l’Espagne, du Portugal, de Chypre, des Pays-Bas et de la Grèce ?

Ces pays restent régis par les règles applicables aux pays dits « verts » (pour le détail, voir : https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage ). Toutefois, compte-tenu de la forte circulation du variant delta observée dans ces pays, le délai entre le test PCR ou antigénique négatif et le début du voyage à destination de la France est ramené de 72h à 24 h. Cette contrainte ne s’applique qu’aux personnes non vaccinées avec un vaccin reconnu par la France.

- Quelles modifications sont apportées au régime applicable aux personnes en provenance du Royaume-Uni ?

Les voyageurs en provenance du Royaume-Uni restent soumis aux règles applicables aux pays dits « oranges » (https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage ). Toutefois, compte-tenu de la forte circulation du variant delta observée dans ce pays, le délai entre le test PCR ou antigénique négatif et le début du voyage à destination de la France est ramené à 24 h (pour mémoire, pour les autres pays oranges : PCR de moins de 72 heures ou TAG de moins de 48 heures). Cette contrainte ne s’applique qu’aux personnes non vaccinées avec un vaccin reconnu par la France.

- Ces nouvelles obligations s’appliquent-elles également aux mineurs ?

Les enfants de moins de douze ans sont dispensés de test.

- Les contraintes en matière de voyage à destination de la France de personnes non-vaccinées sont-elles toujours applicables ?

Oui.

- Dans quelle catégorie se trouve mon pays ?

Le Conseil de Défense et de Sécurité Nationale du 12 juillet a modifié les listes de pays verts, rouge et orange. Les pays et territoires qui suivent figurent à partir du 18 juillet à 00h00 (heure de Paris) :

- Sur la liste rouge : Afghanistan, Afrique du Sud, Argentine, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa-Rica, Cuba, Inde, Indonésie, Maldives, Mozambique, Namibie, Népal, Oman, Pakistan, Paraguay, République Démocratique du Congo, Russie, Seychelles, Sri Lanka, Suriname, Tunisie, Uruguay et Zambie.

- Sur la liste verte : les Etats membres de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et la Suisse, Albanie, Arabie saoudite, Australie, Bosnie, Brunei, Canada, Corée du Sud, États-Unis, Hong-Kong, Israël, Japon, Kosovo, Liban, Macédoine du Nord, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Serbie, Singapour, Taïwan, Vanuatu.

- Sur la liste orange : tous les autres.

Ces listes sont appelées à évoluer au fur et à mesure de l’évolution de la situation sanitaire dans chaque pays. Il convient donc de consulter régulièrement les Fiches de conseils aux voyageurs (https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/informations-pratiques/article/coronavirus-covid-19).

Les personnes non-vaccinées en provenance de pays verts peuvent entrer en France, mais doivent présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR ou antigénique négatif datant de moins de 72 heures avant le départ.

Les personnes non-vaccinées en provenance de pays oranges doivent justifier d’un motif impérieux (pour la liste des motifs impérieux admis, voir : https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage ). Par ailleurs, elles doivent présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR négatif datant de moins de 72 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance) ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures avant le départ. Enfin, elles doivent s’engager à s’isoler durant sept jours et un engagement sur l’honneur visant à se soumettre à un examen biologique de dépistage virologique (PCR) à l’issue de la période d’isolement.

Les personnes non-vaccinées en provenance de pays rouges doivent justifier d’un motif impérieux (liste des motifs plus restreinte que pour les pays oranges, voir : https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage ). Par ailleurs, elles doivent présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures avant le départ. Enfin, elles font systématiquement à l’arrivée l’objet d’une mesure de quarantaine ou d’isolement qui est prononcée par arrêté préfectoral pour une durée de dix jours, et qui sera accompagnée de restriction des horaires de sortie du lieu d’isolement.

b/ Obtention d’une autorisation de retour (Re-entry permit)

Cette autorisation, qui s’ajoute à l’ARC, devra être obtenue avant le départ de Corée auprès du service coréen de l’Immigration. Les ressortissants étrangers quittant la Corée sans autorisation de retour verront leur ARC annulée et devront solliciter un nouveau visa de long séjour auprès de l’Ambassade de Corée du pays dans lequel ils séjournent pour revenir en Corée.

A compter du 4 mars 2021, les autorités coréennes ne délivrent cette autorisation que sur présentation d’un motif impérieux justifiant d’avoir à se déplacer en France, pays classé sur la liste des pays « sujets à renforcement de prévention épidémique ». De même depuis le 4 mars, la délivrance de visa est suspendue pour les ressortissants français et de nationalité tierce se trouvant en France. Les personnes ayant quitté la Corée sans l’autorisation de retour, auront le risque de se voir refuser en France un visa autorisant leur retour en Corée.

Les titulaires de visa A-1, A-2, A-3 et F-4 sont exemptés de l’obligation de présentation de cette autorisation de retour.

c/ Engagement sur l’honneur

Tout voyageur, quelle que soit sa nationalité, doit présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière une attestation sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19.

Ce document est téléchargeable sur le site Internet du ministère de l’Intérieur.

A l’arrivée en France, il convient de télécharger l’application TousAntiCovid, de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières et les mesures de distanciation, de porter le masque, et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination.

En cas de questions, sur les modalités d’application des mesures concernant l’entrée et le séjour en France, il est possible de s’adresser au numéro vert : 0800 130 000.

A noter que le contrôle sanitaire à l’entrée des territoires d’outre-mer fait l’objet de mesures renforcées (restrictions d’accès, y compris pour les ressortissants français, mesures de quarantaine, etc). Les Français souhaitant se rendre dans les territoires d’outre-mer sont invités à consulter le site des services de l’Etat dans la collectivité concernée (par exemple, http://www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr/ pour la Polynésie française).

II. Modalité avant le retour en Corée

A compter 8 janvier 2021, tout résident rentrant en Corée devra présenter les résultats d’un test PCR négatifs datant de moins de 72h avant le départ afin de pouvoir embarquer sur un vol de retour en direction de la Corée.

L’original du certificat médical confirmant les résultats négatifs du test PCR devra être présenté en langue anglaise ou coréenne.

Si l’original du certificat médical est rédigé en français, une traduction en langue anglaise ou en langue coréenne devra alors accompagner ce certificat. La traduction devra en outre être certifiée auprès du Consulat de Corée à Paris
(http://overseas.mofa.go.kr/fr-fr/wpge/m_9490/contents.do).

Afin de faciliter la délivrance d’un tel certificat par un praticien en France, un formulaire trilingue est mis à votre disposition par l’Ambassade de France en Corée, reconnus par le service coréen de l’Immigration :

Certificat médical français avec test Covid

(PDF - 137.8 ko)

Les résidents sont également soumis à une quarantaine stricte et devront effectuer un nouveau test de contrôle avant la fin de la quarantaine.

A compter du 1er juillet 2021, les personnes vaccinées peuvent demander une exemption de quarantaine auprès de l’Ambassade de la République de Corée en France, à partir de 2 semaines après la vaccination complète et au plus tôt une semaine avant l’entrée sur le territoire coréen.

Les vaccins admis sont ceux validés par l’OMS : Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Johnson&Johnson, BBIBP-CorV(Sinopharm), CoronaVac(Sinovac), COVISHIELD

Plus d’informations sur le site internet de l’Ambassade de la République de Corée en France

Vous pouvez obtenir davantage d’informations et télécharger les différents formulaires sur le site officiel du service coréen de l’Immigration (page en anglais) :

Hi Korea : https://www.hikorea.go.kr/Main.pt?locale=en

Je suis ressortissant d’un autre Etat (dont la Corée). Puis-je entrer en France ?

I. Ma résidence habituelle est en Corée

Depuis le 12 mars 2021, les autorités françaises n’exigent plus un motif impérieux pour les déplacements en provenance ou vers l’Australie, la Corée, Israël, le Japon, la Nouvelle Zélande et Singapour, du fait de la diffusion très large du variant britannique en France et de la situation sanitaire spécifique de ces pays.

Cependant, les voyageurs arrivant de ces pays mais ayant séjourné dans les 14 jours précédant leur arrivée dans un autre pays extérieur à l’espace européen restent soumis à la production d’un motif impérieux et doivent respecter la procédure applicable à un « autre pays extérieur à l’espace européen ».

I. Modalités avant un déplacement en France

a/ Nécessité d’un test RT-PCR ou antigénique pour les voyageurs non vaccinés

A compter du 9 juin, les voyageurs en provenance d’un pays figurant sur la liste verte, dont la Corée fait partie, doivent se soumettre aux modalités qui varient en fonction de la vaccination des voyageurs.

Les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen) sont levées à compter du 17 juillet, quel que soit le pays de provenance (voir le tableau en pièce jointe). Ils ne sont par ailleurs plus soumis à une obligation de quarantaine ou d’auto-isolement à l’arrivée. Les mineurs de moins de 12 ans accompagnant des parents vaccinés bénéficient du même régime.

PDF - 110 ko
Règles à respecter pour les déplacements internationaux depuis et vers la France
(PDF - 110 ko)

Afin d’inciter plus encore à la vaccination, le délai de validation du schéma vaccinal complet est ramené de 14 à 7 jours après la deuxième dose pour les trois vaccins en deux doses (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) et après l’injection d’une dose pour les voyageurs ayant contracté auparavant le virus. Pas de changement pour le vaccin monodose Janssen : le schéma est complet après l’injection et une période de 28 jours.

Des vaccins dont la composition et le procédé de fabrication seront reconnus comme similaires par l’Agence Nationale de la Sécurité des Médicaments pourront s’ajouter plus tard à cette liste. D’ores et déjà, le vaccin Covishield, dont la composition et le procédé de fabrication sont similaires à ceux du vaccin Vaxzevria d’AstraZeneca, est reconnu pour le passe sanitaire.

Cette prime à la vaccination s’explique par la reconnaissance de l’efficacité des vaccins contre le virus et en particulier son variant Delta.

Enfin les nouvelles mesures de vigilance sous forme de tests PCR et TAG de moins de 24 heures avant l’embarquement depuis certains pays, moins commodes à respecter, constituent une incitation supplémentaire à la vaccination.

Seuls les voyageurs ne pouvant prouver un schéma vaccinal complet se voient appliquer :
- pour les pays orange : motifs impérieux des pays orange, test PCR de mois de 72 h ou TAG de moins de 48 h, avant le départ, TAG aléatoire à l’arrivée et auto-isolement ;
- pour les pays rouge : motifs impérieux des pays rouges, test PCR ou TAG de moins de 48h, avant le départ, TAG systématique à l’arrivée, quarantaine de 10 jours par arrêté préfectoral contrôles par les forces de sécurité.

1/ Vous êtes en provenance et Corée et vous êtes vacciné :

- Aucun test exigé avant l’embarquement ;
- Exemption de test et d’isolement (septaine) à l’arrivée en France

Vous devez présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un justificatif du statut vaccinal en anglais.

Les voyageurs vaccinés doivent pouvoir attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, à savoir :

  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 28 jours après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson Johnson) ;
  • 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).

2/ Vous êtes en provenance et Corée et vous n’êtes pas vacciné :

Obligation de présenter un test RT-PCR ou antigénique négatif datant de moins de 72 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance). Les enfants de moins de onze ans sont dispensés de test ;
Exemption de test et d’isolement (septaine) à l’arrivée en France.

Pour trouver un centre de dépistage, veuillez-vous référer à la rubrique « où faire un test PCR ou antigénique avant de voyager » ci-dessous.

En Corée, de nombreux établissements pratiquent les tests de dépistage y compris en week-end. Il ne sera donc pas procédé à la délivrance de dispense sauf cas très particuliers.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site internet du Gouvernement

Stratégie de réouverture des frontières

- Quelles modifications sont apportées au régime applicable aux personnes en provenance de l’Espagne, du Portugal, de Chypre, des Pays-Bas et de la Grèce ?

Ces pays restent régis par les règles applicables aux pays dits « verts » (pour le détail, voir : https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage ). Toutefois, compte-tenu de la forte circulation du variant delta observée dans ces pays, le délai entre le test PCR ou antigénique négatif et le début du voyage à destination de la France est ramené de 72h à 24 h. Cette contrainte ne s’applique qu’aux personnes non vaccinées avec un vaccin reconnu par la France.

- Quelles modifications sont apportées au régime applicable aux personnes en provenance du Royaume-Uni ?

Les voyageurs en provenance du Royaume-Uni restent soumis aux règles applicables aux pays dits « oranges » (https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage ). Toutefois, compte-tenu de la forte circulation du variant delta observée dans ce pays, le délai entre le test PCR ou antigénique négatif et le début du voyage à destination de la France est ramené à 24 h (pour mémoire, pour les autres pays oranges : PCR de moins de 72 heures ou TAG de moins de 48 heures). Cette contrainte ne s’applique qu’aux personnes non vaccinées avec un vaccin reconnu par la France.

- Ces nouvelles obligations s’appliquent-elles également aux mineurs ?

Les enfants de moins de douze ans sont dispensés de test.

- Les contraintes en matière de voyage à destination de la France de personnes non-vaccinées sont-elles toujours applicables ?

Oui.

- Dans quelle catégorie se trouve mon pays ?

Le Conseil de Défense et de Sécurité Nationale du 12 juillet a modifié les listes de pays verts, rouge et orange. Les pays et territoires qui suivent figurent à partir du 18 juillet à 00h00 (heure de Paris) :

- Sur la liste rouge : Afghanistan, Afrique du Sud, Argentine, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa-Rica, Cuba, Inde, Indonésie, Maldives, Mozambique, Namibie, Népal, Oman, Pakistan, Paraguay, République Démocratique du Congo, Russie, Seychelles, Sri Lanka, Suriname, Tunisie, Uruguay et Zambie.

- Sur la liste verte : les Etats membres de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et la Suisse, Albanie, Arabie saoudite, Australie, Bosnie, Brunei, Canada, Corée du Sud, États-Unis, Hong-Kong, Israël, Japon, Kosovo, Liban, Macédoine du Nord, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Serbie, Singapour, Taïwan, Vanuatu.

- Sur la liste orange : tous les autres.

Ces listes sont appelées à évoluer au fur et à mesure de l’évolution de la situation sanitaire dans chaque pays. Il convient donc de consulter régulièrement les Fiches de conseils aux voyageurs (https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/informations-pratiques/article/coronavirus-covid-19).

Les personnes non-vaccinées en provenance de pays verts peuvent entrer en France, mais doivent présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR ou antigénique négatif datant de moins de 72 heures avant le départ.

Les personnes non-vaccinées en provenance de pays oranges doivent justifier d’un motif impérieux (pour la liste des motifs impérieux admis, voir : https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage ). Par ailleurs, elles doivent présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR négatif datant de moins de 72 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance) ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures avant le départ. Enfin, elles doivent s’engager à s’isoler durant sept jours et un engagement sur l’honneur visant à se soumettre à un examen biologique de dépistage virologique (PCR) à l’issue de la période d’isolement.

Les personnes non-vaccinées en provenance de pays rouges doivent justifier d’un motif impérieux (liste des motifs plus restreinte que pour les pays oranges, voir : https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage ). Par ailleurs, elles doivent présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures avant le départ. Enfin, elles font systématiquement à l’arrivée l’objet d’une mesure de quarantaine ou d’isolement qui est prononcée par arrêté préfectoral pour une durée de dix jours, et qui sera accompagnée de restriction des horaires de sortie du lieu d’isolement.

b/ Obtention d’une autorisation de retour (Re-entry permit)

Cette autorisation, qui s’ajoute à l’ARC, devra être obtenue avant le départ de Corée auprès du service coréen de l’Immigration. Les ressortissants étrangers quittant la Corée sans autorisation de retour verront leur ARC annulée et devront solliciter un nouveau visa de long séjour auprès de l’Ambassade de Corée du pays dans lequel ils séjournent pour revenir en Corée.

A compter du 4 mars 2021, les autorités coréennes ne délivrent cette autorisation que sur présentation d’un motif impérieux justifiant d’avoir à se déplacer en France, pays classé sur la liste des pays « sujets à renforcement de prévention épidémique ». De même depuis le 4 mars, la délivrance de visa est suspendue pour les ressortissants français et de nationalité tierce se trouvant en France. Les personnes ayant quitté la Corée sans l’autorisation de retour, auront le risque de se voir refuser en France un visa autorisant leur retour en Corée.

Les titulaires de visa A-1, A-2, A-3 et F-4 sont exemptés de l’obligation de présentation de cette autorisation de retour.

c/ Engagement sur l’honneur

Tout voyageur, quelle que soit sa nationalité, doit présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière une attestation sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19.

Ce document est téléchargeable sur le site Internet du ministère de l’Intérieur.

A l’arrivée en France, il convient de télécharger l’application TousAntiCovid, de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières et les mesures de distanciation, de porter le masque, et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination.

En cas de questions, sur les modalités d’application des mesures concernant l’entrée et le séjour en France, il est possible de s’adresser au numéro vert : 0800 130 000.

A noter que le contrôle sanitaire à l’entrée des territoires d’outre-mer fait l’objet de mesures renforcées (restrictions d’accès, y compris pour les ressortissants français, mesures de quarantaine, etc). Les Français souhaitant se rendre dans les territoires d’outre-mer sont invités à consulter le site des services de l’Etat dans la collectivité concernée (par exemple, http://www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr/ pour la Polynésie française).

II.Modalité avant le retour en Corée

A compter 8 janvier 2021, tout résident rentrant en Corée devra présenter les résultats d’un test PCR négatifs datant de moins de 72h avant le départ afin de pouvoir embarquer sur un vol de retour en direction de la Corée.

L’original du certificat médical confirmant les résultats négatifs du test PCR devra être présenté en langue anglaise ou coréenne.

Si l’original du certificat médical est rédigé en français, une traduction en langue anglaise ou en langue coréenne devra alors accompagner ce certificat. La traduction devra en outre être certifiée auprès du Consulat de Corée à Paris
(http://overseas.mofa.go.kr/fr-fr/wpge/m_9490/contents.do).

Afin de faciliter la délivrance d’un tel certificat par un praticien en France, un formulaire trilingue est mis à votre disposition par l’Ambassade de France en Corée, reconnus par le service coréen de l’Immigration :

Certificat médical français avec test Covid

(PDF - 137.8 ko)

Les résidents sont également soumis à une quarantaine stricte et devront effectuer un nouveau test de contrôle avant la fin de la quarantaine.


A compter du 1er juillet 2021, les personnes vaccinées peuvent demander une exemption de quarantaine auprès de l’Ambassade de la République de Corée en France, à partir de 2 semaines après la vaccination complète et une semaine avant l’entrée sur le territoire coréen.

Les vaccins admis sont ceux validés par l’OMS : Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Johnson&Johnson, BBIBP-CorV(Sinopharm), CoronaVac(Sinovac), COVISHIELD

Plus d’informations sur le site internet de l’Ambassade de la République de Corée en France

Vous pouvez obtenir davantage d’informations et télécharger les différents formulaires sur le site officiel du service coréen de l’Immigration (page en anglais) :

Hi Korea : https://www.hikorea.go.kr/Main.pt?locale=en

II. Ma résidence habituelle n’est pas en Corée

Vous êtes soumis aux restrictions imposées par la France au pays dans lequel vous avez votre résidence habituelle. Veuillez-vous reporter au site de l’ambassade de France compétente pour prendre connaissance de la nature ces restrictions.

Est-il possible d’effectuer un transit en France ?

Les ressortissants étrangers venant d’un Etat tiers, en transit à Paris de moins de 24 heures vers un autre Etat tiers où ils sont admissibles seront autorisés à transiter s’ils ne changent pas d’aéroport et ne sortent pas de la zone internationale.

Le voyageur doit se conformer aux réglementations en fonction du lieu de destination ou de provenance.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site internet du Gouvernement

Stratégie de réouverture des frontières

2) Je souhaite me rendre en Corée

Je souhaite me rendre en Corée depuis la France, est-ce possible et sous quelles conditions ?

A compter du 23 juillet 2021, une partie des restrictions sur les délivrances de visa coréen de court et long séjour en faveur des ressortissants français et personnes de nationalité tierce résidant en France est levée.

Visa de court séjour :

L’ambassade de Corée en France, via le Centre coréen de traitement des demandes de visa, peut délivrer des visas de court séjour dans les cas suivant :

- Titulaires de passeports diplomatiques et officiels
- Motifs impérieux humanitaires
- Professionnels
- Conjugaux et pour rejoindre un membre de la famille directe mineur

Attention : les visas tourisme simples restent suspendus.

Visa de long séjour :

L’ambassade de Corée en France, via le Centre coréen de traitement des demandes de visa, délivre tous types de visa, y compris les visas étudiants (sauf le visa H-1 vacances-travail, dit PVT).

Pour les personnes en provenance de France autorisées à voyager vers la Corée, les mesures ci-dessous continuent à s’appliquer.

I. Pour les personnes effectuant un séjour en Corée de moins de 90 jours

1/ Obligation de visa de court séjour (moins de 90 jours)

Les autorités coréennes ont suspendu le 13 avril l’exemption de visa dont bénéficiaient les titulaires de passeports français pour des séjours en Corée de moins de 90 jours. Les Français qui ne sont pas détenteurs d’un titre de séjour en Corée (permis de résidence par exemple) doivent désormais demander un visa à l’Ambassade de Corée (http://overseas.mofa.go.kr/fr-fr/wpge/m_9488/contents.do ).

2/ Obligation de test PCR aux résultats négatifs datant de 72h avant le départ

A compter du 8 janvier 2021, tout voyageur devra présenter les résultats d’un test PCR négatifs datant de moins de 72h avant le départ afin de pouvoir embarquer sur un vol en direction de la Corée.

L’attestation médicale confirmant les résultats négatifs du test PCR devra être produite en original et en langue anglaise ou coréenne.

Si le diagnostic négatif du test PCR est établi en français, une traduction en langue anglaise ou langue coréenne doit accompagner le certificat médical. La traduction devra être certifiée auprès du Consulat de Corée à Paris (http://overseas.mofa.go.kr/fr-fr/wpge/m_9490/contents.do)

3/ Obligation de quarantaine

Depuis le 22 mars 2020, les personnes en provenance d’Europe qui souhaitent entrer en Corée sont soumises obligatoirement à leur arrivée à l’aéroport, et quelle que soit leur nationalité, à une procédure spéciale d’immigration pouvant les immobiliser entre 6 et 24h, voire plus.

Les voyageurs sont conduits dans un hall dédié où leur température est vérifiée et où ils sont soumis à un questionnaire de santé.

  • Les personnes présentant des symptômes suspects sont conduites dans un centre de test spécial implanté au sein de l’aéroport d’Incheon.
  • Les personnes asymptomatiques sont conduites dans un des centres de test agrées par les autorités sanitaires coréennes, pouvant se situer à plusieurs heures de route de l’aéroport d’Incheon, où elles devront attendre le résultat.

Si le résultat du test de dépistage est positif, les voyageurs sont directement conduits à l’hôpital ou dans un centre de quarantaine médicalisé selon la gravité de leur état de santé. Les coûts associés sont à la charge des patients.

Si le résultat du test de dépistage est négatif, les voyageurs peuvent rejoindre leur lieu de quarantaine. Un nouveau test de contrôle sera pratiqué à la sortie de quarantaine.

Les personnes titulaires d’un visa coréen de court séjour et qui ne sont pas considérées comme résidant en Corée seront confinées dans un lieu d’hébergement désigné par les autorités coréennes. Les frais de séjour, d’un montant d’environ 2 100 000 wons pour la quatorzaine, seront à la charge intégrale des voyageurs.

Chaque personne entrant sur le territoire coréen, quelle que soit sa nationalité, doit télécharger l’application « Self Quarantine App » sur son téléphone pour indiquer quotidiennement l’évolution de son état de santé. Si une personne en quarantaine rapporte sur l’application des symptômes sur deux jours d’affilée, les autorités coréennes la contacteront pour un examen médical approfondi.

L’Ambassade de France attire l’attention des passagers concernés par les mesures de confinement sur l’importance de respecter à la lettre les consignes des autorités coréennes (obligation de se soumettre à un test de dépistage, règles de confinement strictes, obligation de soins, etc.). Les personnes dont il sera constaté qu’elles ne respectent pas ces mesures pourraient notamment voir leurs visas ou permis de séjour annulés et devoir s’acquitter de pénalités importantes.


A compter du 1er juillet 2021, les personnes vaccinées peuvent demander une exemption de quarantaine auprès de l’Ambassade de la République de Corée en France, à partir de 2 semaines après la vaccination complète et au plus tôt une semaine avant l’entrée sur le territoire coréen.

Les vaccins admis sont ceux validés par l’OMS : Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Johnson&Johnson, BBIBP-CorV(Sinopharm), CoronaVac(Sinovac), COVISHIELD

Plus d’informations sur le site internet de l’Ambassade de la République de Corée en France

II. Pour les personnes en transit en Corée

A compter du 8 janvier 2021 (dans la nuit du 7 au 8 janvier minuit) les personnes effectuant un transit aéroportuaire en Corée du Sud ne dépassant pas 24 heures seront également soumises à l’obligation d’effectuer un test de dépistage dont les résultats négatifs datant de moins de 72h devront être produits avant l’embarquement sur un vol vers la Corée. Elles seront également soumises à un contrôle de leur température durant leur transit. Pour les personnes présentant des symptômes, le dépistage est alors obligatoire, avec une attente du résultat de 6 à 24h à prévoir. Si le test s’avère positif, elles seront placées en quarantaine ou hospitalisées en Corée suivant la procédure expliquée ci-dessus.

III. Pour les résidents étrangers effectuant un séjour temporaire hors de Corée

Les autorités coréennes autorisent toujours l’entrée sur leur territoire aux ressortissants étrangers résidant en Corée et disposant d’une Alien Registration Card (ARC) en cours de validité.

Les résidents doivent cependant s’assurer de disposer de deux documents pour être autorisés à regagner la Corée :

1/ Autorisation de retour (Re-entry permit)

Cette autorisation, qui s’ajoute à l’ARC, devra être obtenue avant le départ de Corée auprès du service coréen de l’Immigration. Les ressortissants étrangers quittant la Corée sans autorisation de retour verront leur ARC annulée et devront solliciter un nouveau visa de long séjour auprès de l’Ambassade de Corée du pays dans lequel ils séjournent pour revenir en Corée.

A compter du 4 mars 2021, les autorités coréennes ne délivrent cette autorisation que sur présentation d’un motif impérieux justifiant d’avoir à se déplacer en France, pays classé sur la liste des pays « sujets à renforcement de prévention épidémique ». De même depuis le 4 mars, la délivrance de visa est suspendue pour les ressortissants français et de nationalité tierce se trouvant en France. Les personnes ayant quitté la Corée sans l’autorisation de retour, auront le risque de se voir refuser en France un visa autorisant leur retour en Corée.

Les titulaires de visa A-1, A-2, A-3 et F-4 sont exemptés de l’obligation de présentation de cette autorisation de retour.

2/ Obligation de test PCR négatif de moins de 72h avant le départ

A compter 8 janvier 2021 (dans la nuit du 7 au 8 janvier 2021 minuit), les résidents étrangers devront également présenter les résultats d’un test PCR négatifs datant de moins de 72h avant le départ afin de pouvoir embarquer sur un vol de retour en direction de la Corée.

L’attestation médicale confirmant les résultats négatifs du test PCR doit être produite en original et en langue anglaise ou coréenne.

Si le diagnostic négatif du test PCR est établi en français, une traduction en langue anglaise ou en langue coréenne doit accompagner le certificat médical. La traduction devra en outre être certifiée auprès du Consulat de Corée à Paris (http://overseas.mofa.go.kr/fr-fr/wpge/m_9490/contents.do).

Si nécessaire, un formulaire trilingue est mis à votre disposition par l’Ambassade de France en Corée, reconnus par le service coréen de l’Immigration :

Certificat médical français avec test Covid

(PDF - 137.8 ko)

Les résidents sont également soumis à une quarantaine stricte et devront effectuer un nouveau test de contrôle avant la fin de la quarantaine.

A compter du 1er juillet 2021, les personnes vaccinées peuvent demander une exemption de quarantaine auprès de l’Ambassade de la République de Corée en France, à partir de 2 semaines après la vaccination complète et au plus tôt une semaine avant l’entrée sur le territoire coréen.

Les vaccins admis sont ceux validés par l’OMS : Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Johnson&Johnson, BBIBP-CorV(Sinopharm), CoronaVac(Sinovac), COVISHIELD

Plus d’informations sur le site internet de l’Ambassade de la République de Corée en France

Vous pouvez obtenir davantage d’informations et télécharger les différents formulaires sur le site officiel du service coréen de l’Immigration (page en anglais) :

Hi Korea : https://www.hikorea.go.kr/Main.pt?locale=en

Quelles sont les recommandations sanitaires en Corée ?

La Corée a enrayé la propagation de l’épidémie sur son territoire mais recommande de maintenir un niveau de vigilance élevé. Il est impératif de suivre les recommandations des autorités sanitaires locales :

• télécharger l’application « Emergency Ready App » disponible sur IoS et Android : vous y trouverez, en anglais, l’ensemble des recommandations émises par les autorités coréennes et pourrez recevoir leurs alertes en temps réel ;
• se laver les mains avec du savon ou avec des solutions hydro-alcooliques et avec de l’eau ;
• porter un masque lorsqu’on présente des symptômes, qu’on est fragile ou en présence de personnes fragiles ;
• éviter tout contact avec des animaux morts ;
• éviter tout contact rapproché avec des personnes ayant de la fièvre et qui toussent, le cas échéant ;
• Le gouvernement coréen invite également à mettre en œuvre des mesures de « distanciation sociale » :
• conserver une distance de deux mètres avec tout individu ; ne pas serrer de mains ;
• favoriser le télétravail ;
• maintenir les mesures d’hygiène prophylactique (lavage des mains en particulier).
• Porter un masque dans les espaces publics (il est désormais obligatoire de porter un masque dans les transports en commun à Séoul et Daegu).

En cas de fièvre ou de symptômes respiratoires, il convient de se signaler au Centre national de contrôle et de prévention des maladies (numéro spécial avec service en anglais : 1339 ou 1345) pour une prise en charge optimale. En cas de détection d’une personne infectée, l’entourage a l’obligation de demeurer confiné au sein de son lieu de résidence durant 14 jours.

3) Autres questions

Passe sanitaire frontières

En quoi consiste le passe sanitaire français et quel est son usage pour l’entrée sur le territoire national ?

Le « passe sanitaire » français consiste en la présentation, numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, d’une preuve sanitaire. Il permet notamment de rouvrir et de reprendre des activités rassemblant un nombre élevé de personnes et également de faciliter les passages aux frontières (passe sanitaire frontières).

Le « passe sanitaire frontières » français est mis en œuvre dans le cadre du certificat vert européen et du contrôle sanitaire aux frontières. Il permet de sécuriser l’entrée sur le territoire métropolitain, de faciliter la mise en œuvre des mesures de contrôle sanitaire aux frontières ainsi qu’agir contre la falsification des documents de preuves.

Comment ce passe sanitaire français s’articule-t-il avec le certificat UE ?

Le « certificat Covid numérique UE » n’est pas un passe en soi, mais un système d’interopérabilité entre passes nationaux UE. En pratique, un agent de la PAF française pourra lire les informations figurant sur le passe sanitaire frontières d’un autre Etat membre.

Quelles sont les règles de circulation avec le certificat UE ?

Les règles de circulation entre la France et les Etats membres de l’UE sont celles qui figurent sur le site du ministère de l’Intérieur pour les pays verts (https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage ) :

Pour une personne vaccinée, il convient de présenter un justificatif du statut vaccinal et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19.

Pour une personne non-vaccinée, il faut présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un testPCR ou antigénique négatif datant de moins de72heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance). Les enfants de moins deonzeans sont dispensés de test. Vous devez également présenter une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19.

Quelles sont les preuves sanitaires reconnues ?

La vaccination, à la condition que les personnes disposent d’un schéma vaccinal completet du délai nécessaire post injection finale, soit  :

· 2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;

· 4 semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson Johnson de Janssen) ;

· 2 semaines après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).

Depuis le 27 mai, toutes les personnes vaccinées, y compris celles qui l’ont été avant le 3 mai, peuvent récupérer leur attestation de vaccination sur le « portail patient » de l’Assurance Maladie. Par ailleurs, n’importe quel professionnel de santé pourra retrouver une attestation de vaccination et l’imprimer si une personne le demande.

Une fois votre certificat de vaccination en main, il suffit de scanner le code QR de droite pour l’importer et le stocker en local, dans votre téléphone, avec TousAntiCovid Carnet.

Si vous relevez du centre de sécurité sociale 533, il convient de ne pas chercher à utiliser le compte de l’Assurance Maladie qui ne vous concerne pas. Vous pouvez récupérer votre attestation avec code QR en vous connectant au téléservice https://attestation-vaccccin.ameli.fr/ (qui n’est pas le site Ameli), en faisant usage d’un identifiant France Connect.

Quels sont les vaccins ouvrant droit à preuve d’un parcours vaccinal complet ?

A ce jour, les quatre vaccins reconnus par l’Agence Européenne de Médicament sont Comirnaty (Pfizer), COVID-19 Vaccine Moderna, COVID-19 Vaccine Janssen (Johnson Johnson), et Vaxzevria (AstraZeneca).Ce dernier est le seul homologué par l’AEM : ni le vaccin de formule AstraZeneca fabriqué en Inde Covishields, ni le vaccin produit en Corée du Sud avec Sk-Biosciences ne le sont encore. Les procédures d’octroi des autorisations de mise sur le marché de l’Agence Européenne du Médicament suivent un processus rigoureux couvrant l’innocuité, l’efficacité et l’efficience des vaccins et de leurs substances actives, ainsi que leurs conditions de production dans chacun des sites.

Par ailleurs, il convient de souligner que la liste d’urgence de l’OMS a été établie pour répondre dans l’urgence à des situations de pandémie dans différentes régions du monde. Les fabricants des vaccins qu’elle comporte n’ont pas tous formulé de demande d’AMM auprès de l’Agence européenne du médicament.

La preuve d’un test négatif

Tous les tests RT-PCR et antigéniques génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le professionnel de santé dans SI-DEP, qui peut être imprimée en direct et qui est également mise à disposition du patient via un mail et un SMS pour aller la récupérer sur le portail SI-DEP.

Sur TousAntiCovid, l’importation de la preuve dans l’application sera à la main du patient. Il peut importer sa preuve :

- à partir du document en format papier ou PDF issu de SI-DEP et qui accompagne le résultat du test, en scannant le QR Code situé sur le document ;
- en cliquant sur le lien dans le portail SI-DEP, qui permet d’importer directement le résultat du test dans TousAntiCovid Carnet.Les délais en vigueur pour la validité des tests (48h ou 72h selon les cas) sont d’application stricte au moment de de l’embarquement.

Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois  :

Les tests positifs (RT-PCR ou antigéniques) de plus de 2 semaines et moins de 6 mois permettent d’indiquer un risque limité de réinfection à la Covid-19.

Le processus pour récupérer sa preuve de test positif est le même que pour les tests négatifs via SI-DEP.

Une vaccination à l’étranger avec un vaccin reconnue par les autorités françaises permet-elle d’accéder au passe sanitaire français ?

Pour des raisons de traçabilité, seuls les vaccins administrés dans le cadre de la campagne de vaccination menée sous l’égide du Département à l’étranger, avec des doses de vaccins prélevées sur le stock national, ont vocation à être enregistrés dans le système d’information national. Tous les vaccins effectués dans ce cadre ont vocation à être enregistrés dans la base nationale SI Vaccins Covid, une fois que le dispositif d’enrôlement aura été validé par le Ministère des Solidarités et de la Santé. Ce dispositif d’enregistrement donnera lieu à l’émission d’une attestation incluant un code QR (à intégrer, selon le souhait des usagers, dans l’application TousAntiCovid).

Sera-t-il possible d’obtenir le passe sanitaire UE sur présentation d’une preuve de vaccination étrangère  ?

A ce stade, le certificat UE ne fonctionne qu’en reconnaissance d’informations contenues dans un passe sanitaire national d’un Etat membre de l’Union européenne. Une vaccination administrée hors UE, même avec un vaccin homologué par l’Agence européenne du médicament, n’entre donc pas dans le dispositif.

Toutefois, si une telle vaccination administrée dans un pays hors UE est reconnue et enregistrée dans un passe sanitaire national d’un Etat membre de l’UE, alors elle sera lisible dans le cadre du certificat UE.

Le défaut de reconnaissance de ma vaccination à l’étranger empêche-t-elle de bénéficier des facilités accordées aux personnes vaccinées pour l’entrée sur le territoire français ?

Non. Le certificat vaccinal obtenu hors UE reste reconnu pour le régime voyageurs en provenance de pays tiers (ils peuvent montrer une simple preuve écrite à l’embarquement) qui peuvent bénéficier des allègements reconnus aux personnes vaccinées (voir, pour la France : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage ).

Comment le passe sanitaire s’applique-t-il aux enfants ? {{}}

Concernant les enfants, le « passe » est exigé à compter de 11 ans. Il s’agit pour eux d’avoir une preuve de test négatif (RT-PCR ou antigénique, par voie salivaire ou naso-pharyngée) ou une preuve de rétablissement.

À noter qu’avec l’ouverture de la vaccination pour les enfants de 12 à 18 ans, le « passe » pourra aussi être un schéma vaccinal complet pour les enfants dès l’âge de 12 ans.

Je suis étranger résidant en Corée, puis-je me faire vacciner en Corée ?

Les autorités coréennes ont passé commande de lots de vaccins pour vacciner l’ensemble de la population résidente sur leur territoire, y compris les personnes étrangères légalement établies en Corée et titulaires d’une alien registration card (ARC).

I. Quand est-ce que je peux être vacciné ?

Depuis le 16 avril 2021, les résidents étrangers de plus de 75 ans (nés avant le 31 décembre 1946) possédant un visa longue-durée en Corée (plus de 90 jours) peuvent se faire vacciner gratuitement contre la Covid-19, selon les conditions mises en place par le gouvernement.

Lire les instructions en anglais mises à disposition par les autorités coréennes : Instructions

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter en anglais la KDCA (Korea Disease Control and Prevention Agency) au 1339.

Les vaccins sont distribués dans un ordre prioritaire déterminé par les services de santé de l’État coréen. Le calendrier de vaccination court de fin février à octobre 2021 à ce stade.

Groupes
A Prévention des risques de décès et de complications sévères 1/ Pensionnaires et personnel d’établissement de soins pour personnes âgées
2/ Usagers et personnel de services sociaux pour personnes âgées
3/ Personnes âgées de 65 ans et plus
4/ Malades chroniques adultes
5/ Personnes de 50 à 64 ans
B Poursuite des services essentiels, notamment médicaux et de quarantaine 1/ Personnel d’établissements médicaux traitant des patients atteints de la COVID-19
2/ Personnel d’établissements médicaux à haut risque (personnel de santé) â 3/ Personnel de première intervention
3/ Personnel d’établissements médicaux et de pharmacies (personnel de santé)
4/ Soldats, policiers, pompiers et autres employés d’établissements à caractère social
C Prévention de la transmission au sein des communautés locales, et des risques de foyers infectieux 1/ Usagers (à l’exclusion des personnes âgées) et personnel des établissements publics
2/ Personnel des établissements d’enseignement pour enfants et adolescents ainsi que des services de garde d’enfants
3/ Personnes âgées de 18 à 49 ans
D Public non visé initialement par la campagne de vaccination, sous réserve du résultat des essais cliniques en cours 1/ Enfants et adolescents
2/ Femmes enceintes
Calendrier de vaccination
Février 2021 Mars 2021 Mai 2021 Juillet 2021
Combien ? Environ 50000 personnes
Qui ? Le personnel de santé des unités Covid
Où ? 4 centres de vaccination - un centre à Séoul - 3 centres régionaux
Combien ? Environ 500000 personnes
Qui ? Le personnel d’établissements médicaux à haut risque (personnel de santé)
Où ? 21 centres de vaccination - un centre à Séoul - 3 centres régionaux - 1 centre au moins par ville et province
Combien ? Environ 850000 personnes
Qui ? Usagers et personnel des centres de soins infirmiers et pour personnes âgées Usagers et personnel des établissements à caractère social Personnes de plus de 65 ans Personnel des établissements médicaux et des pharmacies
Où ? 250 centres de vaccination Plus de 10000 points de vaccination habilités 1 centre au moins par ville, municipalité, arrondissement
Combien ? 70 % de la population
Qui ? Malades chroniques adultes Personnel essentiel notamment des services de secours de première intervention Personnel des établissements d’enseignement pour enfants et adolescents ainsi que des services de garde d’enfants
Où ? 250 centres de vaccination Plus de 10000 points de vaccination habilités 1 centre au moins par ville, municipalité, arrondissement

II. Puis-je choisir le type de vaccin contre la Covid-19 avec lequel je serai vacciné ?

Les vaccins sont administrés à flux tendu selon l’approvisionnement disponible. Le choix n’est a priori pas possible.

Certaines exceptions sont prévues pour des cas précis d’urgence examinés au cas par cas par les autorités médicales.

Pour les personnes dont la vaccination est prise en charge intégralement par la sécurité sociale coréenne, toute demande d’administration d’un autre vaccin, si la possibilité en est offerte, entrainera la prise en charge intégrale de cette vaccination par le patient.

III. La vaccination deviendra-t-elle obligatoire en Corée ?

A ce stade, il n’est pas envisagé de rendre la vaccination obligatoire en Corée. Elle est néanmoins recommandée.

Seules les personnes volontaires sont vaccinées.

IV. Je suis français résidant en Corée, puis-je me faire vacciner en France ? ou dans un état tiers ?

En tant que ressortissant français, vous pouvez être vacciné en France. Néanmoins chaque pays est maître de son calendrier et tributaire de livraisons effectives de lots de vaccins.

Vous serez ainsi soumis au calendrier et à la réalité de la disponibilité des vaccins sur le territoire français. Il est donc possible selon les dates de vos passages en France, que vous ne puissiez accéder à la vaccination, si vous n’appartenez pas aux catégories en cours de vaccination prioritaire ou que les lots de vaccins sont contingentés.

Aucun pays à ce jour ne s’est engagé à offrir la vaccination anti-Covid 19 aux ressortissants étrangers de passage. Dans la mesure où les usines de production de vaccin peinent à répondre encore à la demande internationale, nous vous invitons à suivre les recommandations de votre pays de résidence qui a provisionné pour vous de futures doses.

V. Les personnes vaccinées seront-elles exemptées de quarantaine ?

Les autorités coréennes ont indiqué qu’à ce stade elles n’entendaient pas dispenser les personnes vaccinées de l’obligation de quarantaine.

En conséquence l’obligation de quarantaine est maintenue jusqu’à nouvel ordre.

VI. La Corée va-t-elle mettre en place un passeport sanitaire ?

Les autorités coréennes n’ont pas indiqué à ce jour la mise en place prochaine d’un passeport sanitaire pour l’accès à leur territoire.

VII. La vaccination contre la Covid-19 sera-t-elle gratuite ?

Seules les personnes qui cotisent à la sécurité sociale coréenne seront intégralement prises en charge par les autorités coréennes, qu’il s’agisse de bénéficiaires coréens ou de bénéficiaires étrangers.

Dans les autres cas, vous devez interroger votre centre de mutuelle ou d’assurance privée pour connaître les modalités de prise en charge ou de remboursement.

Je réside en Corée et dois faire face à des difficultés économiques suite à la crise sanitaire

Conformément à la demande du Président de la République, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, en lien étroit avec le ministère de l’Action et des comptes publics, engage à présent tous les moyens nécessaires pour assurer à nos compatriotes qui résident à l’étranger un soutien sanitaire, social et éducatif à la hauteur des difficultés engendrées par la pandémie de Covid-19.

Un dispositif d’aide sociale ponctuelle et sous condition a donc été mis en place pour les Français résidents en difficulté.

Si vous êtes dans cette situation, nous vous invitons à prendre contact avec la section consulaire de l’ambassade de France à Séoul en remplissant le formulaire disponible sous le lien suivant :
https://kr.ambafrance.org/Dispositif-de-soutien-aux-Francais-en-difficulte-etablis-en-Coree-du-Sud

Peut-on se rendre dans un Etat tiers après avoir séjourné ou transité en Corée du Sud ? Quelle est la liste des Etats ?

Certains pays/territoires refusent désormais l’entrée de leur territoire ou imposent de nouvelles conditions aux visiteurs ayant séjourné ou transité par la Corée du Sud. Pour obtenir le détail des mesures prises, nous vous conseillons de vous rapprocher de l’association nationale du transport aérien (https://www.iatatravelcentre.com/international-travel-document-news/1580226297.htm), des ambassades concernées, des autorités du pays en question ou de votre compagnie aérienne.

Je souhaite retourner en Europe depuis un pays autre que la Corée ; je fais une escale à Séoul ; est-ce possible et sous quelles conditions ?

Il est possible de retourner en Europe en faisant escale en Corée.

Les personnes effectuant un transit aéroportuaire en Corée du Sud ne dépassant pas 24 heures ne sont pas dans l’obligation d’effectuer un test de dépistage du Covid-19. Elles sont toutefois soumises à un contrôle de leur température. Pour les personnes présentant des symptômes, le dépistage est alors obligatoire, avec une attente du résultat de 6 à 24h à prévoir. Si le test s’avère positif, elles seront placées en quarantaine ou hospitalisées en Corée (cf. point « Je souhaite me rendre en Corée depuis la France, est-ce possible et sous quelles conditions ? » pour la procédure exacte). L’ensemble des frais engendrés sont pris en charge par l’Etat coréen.

Quels sont les sites de référence en Corée pour avoir davantage d’informations ?

Vous pouvez obtenir davantage d’informations sur les sites officiels suivants (pages en anglais) :

• Korea Centers for Disease Control (http://www.cdc.go.kr/cdc_eng)
• Ministère de la Santé et des Affaires sociales (http://www.mohw.go.kr/eng)
• Ministère de l’Emploi et du Travail (http://www.moel.go.kr/english)
• Ministère de l’Education (http://www.english.moe.go.kr)
• Ministère de l’égalité des genres et de la famille (http://www.mogef.go.kr/eng)
• Ministère de l’Intérieur et de la Sûreté (http://www.mois.go.kr/eng)
• Ministère de l’Economie et des Finances (http://english.moef.go.kr)

Comment joindre l’Ambassade si j’ai une question ?

L’Ambassade est joignable par téléphone au +82 2-3149-4300 ou par courriel à l’adresse suivante : crise.seoul-amba@diplomatie.gouv.fr

Où faire un test PCR ou antigénique en Corée avant de voyager ?

Le test PCR ou antigénique négatif est obligatoire pour tous les voyageurs de onze ans et plus non-vaccinés pour voyager en France, et les pays qui le demandent sont de plus en plus nombreux.

De nombreux hôpitaux et cliniques locaux proposent des tests PCR, moyennant des frais à votre charge, généralement entre 150 000 KRW et 350 000 KRW.
Le gouvernement de la République de Corée tient une liste en coréen (https://www.mohw.go.kr/react/popup_200128_3.html) et la ville de Séoul une liste en anglais (http://english.seoul.go.kr/covid/countermeasures/) de tous les centres de dépistage, y compris les cliniques privées.

Peu de centres proposent des tests antigéniques, le test PCR étant la technique de référence pour la détection de l’infection à la Covid-19.

A toutes fins utiles, voici un hôpital à Séoul qui propose des tests antigéniques :

Hana ENT Hospital
245, Yeoksam-ro, Gangnam-gu, Séoul
02-6925-1111
http://www.hanaent.co.kr/eng.html
Sans rendez-vous du lundi au vendredi, 9h-11h et 14h-16h.
105 000 wons pour les personnes affiliée à la sécurité sociale coréenne,
125 000 wons pour les personnes non-affiliée.

Seocho St.Mary’s ENT Clinic
4F, 3, Banpo-daero 21-gil, Seocho-gu, Séoul
02-581-0075
http://www.seochosment.com
Sans rendez-vous du lundi au vendredi, 9h-12h et 14h-18h, et le samedi, 9h-12h.
60 000 - 70 000 wons pour les personnes affiliée à la sécurité sociale coréenne

NB : ces informations sont communiquées à titre indicatif et n’engagent pas la responsabilité de l’administration tant sur la qualité des prestations fournies que sur le montant des honoraires réclamés ; le choix du centre est libre.

 ! Attention, les « Public Health Center / 보건소 » qui proposent des tests gratuits, ne délivrent pas de certificats en anglais.
 ! Il est conseillé d’appeler les centres de dépistage avant de vous y rendre.

Consultez également le site Web de l’aéroport d’Incheon pour obtenir des informations sur le centre de test au terminal 2 qui fournit des certificats de test dans les 24 heures. Veuillez noter que ce centre de test est situé avant l’enregistrement des passagers et nécessite un rendez-vous.
https://www.airport.kr/ap_cnt/en/svc/covid19/medical/medical.do

Dernière modification : 23/07/2021

Haut de page