France Relance : construire la France de 2030

L’Ambassadeur Philippe Lefort a présenté le 6 octobre 2020 le plan « France Relance ».

Cher M. NA Kyung-soo, Président de SK Global Chemical,
Chère Ida Daussy,
Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Je souhaite tout d’abord vous remercier de votre présence ce matin à la Résidence de France. J’ai en effet pensé que dans la période troublée que nous connaissons, il pouvait être utile de vous informer sur le plan de relance français, annoncé par le gouvernement français le 3 septembre dernier.

Ce plan concerne et bénéficie à toutes les entreprises implantées en France, y compris bien sûr aux entreprises coréennes qui y sont installées, et vous savez combien nous souhaitons qu’encore plus de sociétés étrangères et coréennes en particulier investissent dans notre pays. Il y a toujours près de quatre fois plus d’investissements directs français en Corée que d’investissements coréens en France.

A cet égard, je suis particulièrement reconnaissant au Président M. NA d’avoir bien voulu accepter d’être un peu le « grand témoin » de cet événement et de nous faire part de l’expérience récente de son groupe sur notre territoire.

Cela fait maintenant 3 ans que le gouvernement français s’est lancé dans un large processus de réformes visant à revitaliser le système productif français. Pour n’en citer que quelques unes, dès 2017, une réforme d’ampleur a été adoptée pour simplifier et rendre plus flexible notre droit du travail. Une trajectoire de baisse de la pression fiscale sur les entreprises, mais aussi sur les particuliers, a été tracée. La croissance et l’emploi dans notre pays se sont ainsi progressivement redressés, la France est également devenue plus attractive pour les investisseurs étrangers. Ainsi, en 2019 la France a été le pays européen ayant attiré le plus de projets d’investissements, alors qu’elle n’était qu’en troisième position en 2017. En 5 ans, les investissements directs étrangers en France ont augmenté de 50%.

La crise sanitaire et la crise économique cette année bouleversent cette dynamique mais c’est l’économie mondiale qui est touchée. Par l’ampleur des moyens mobilisés, je crois que la réponse des Etats est à la hauteur des défis qui se posent à nous. Le plan France Relance est doté d’un montant de 100 milliards EUR sur 2 ans, dont 40 milliards de fonds européens, issus du méga-plan de relance européen de 750 milliards EUR adopté fin juillet. Il a pour objectifs de permettre au PIB français de revenir dès 2022 à son niveau de 2019 et de préparer l’économie française à l’horizon 2030. Il est structuré autour de 3 piliers : 1/ accélérer le verdissement de l’économie, 2/ renforcer sa compétitivité et sa résilience, 3/ soutenir les talents, la cohésion sociale et territoriale. Je ne rentre pas dans les détails, ils vont vous être donnés juste après.

Je note que France Relance et le Korean New Deal partagent un certain nombre d’objectifs communs : développer des industries plus compétitives et innovantes tout en favorisant une économie plus verte et plus inclusive. Je suis persuadé que de nouvelles coopérations entre nos deux pays peuvent en émerger, par exemple dans l’énergie, les mobilités vertes, ou la santé.

Mais j’ai aussi la conviction que France Relance conforte l’attractivité de la France pour les investisseurs étrangers, que ce soit par exemple par la baisse des impôts de production ou le soutien à la recherche et à la formation. L’Ambassade de France et ses différents services sont à la pleine et entière disposition des entreprises coréennes pour les conseiller, les aider et les accompagner dans leurs projets en direction de notre pays.

En conclusion, je souhaite vous remercier pour votre attention et je rends la parole à la talentueuse Ida Daussy.

Dernière modification : 06/10/2020

Haut de page