Consécration de l’auteure coréenne Ancco lors du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (28 janvier 2017)

Le Prix « Révélation » du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême a été décerné à Ancco le 28 janvier 2017 pour son album, Mauvaises filles. C’est la première récompense de ce genre attribuée à un manhwa-ga, un auteur de bande dessinée coréen.

JPEG

L’album Mauvaises filles avait été salué par la critique à sa sortie en Corée en 2012. Sa version française a été publiée en 2016 par les éditions bordelaises « Cornélius ».

Ancco a commencé sa carrière en 2003 avec le récit, sous la forme d’un webtoon aux allures de journal intime, de l’adolescence d’une jeune Coréenne dans les années 1990. Elle s’était déjà rendue en France en mars 2016, avec une délégation d’auteurs coréens invités au salon « Livre Paris », à l’occasion de l’Année de la Corée en France.

La collaboration franco-coréenne dans le domaine de la bande dessinée est en train de se renforcer et de se diversifier.

Dans le cadre de l’Année de la France en Corée, l’exposition « The future of Comics, Comics in 2030 », née d’un collaboration entre une vingtaine d’artistes et de scientifiques français et coréens, avait été présentée en juillet 2016 au Festival international de la bande dessinée de Bucheon (Bucheon International Comics Festival, BICOF), dans la province du Gyeonggi. Plusieurs artistes français, dessinateurs et scénaristes, avaient participé au festival.

Une convention de partenariat avait, par ailleurs, été signée à cette occasion entre la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême et la Korea Manhwa Contents Agengy (KOMACOM), située à Bucheon. L’organisation de résidences croisées et le développement de coopérations dans le domaine des webtoons sont notamment à l’étude.

Dernière modification : 28/09/2017

Haut de page