Accueil et inhumation des cendres de Jean Le Houx, ancien combattant du bataillon français de l’ONU (1er et 2 novembre 2017)

A l’occasion d’une cérémonie officielle organisée le 1er novembre 2017, Mme Pi Woo-jin, Ministre des Patriotes et des Vétérans, et M. Julien Deruffe, Premier conseiller de l’Ambassade de France en Corée, ont accueilli à l’aéroport international d’Incheon les cendres de Jean Le Houx, ancien combattant du bataillon français de l’ONU.

M. Patrick Beaudoin, Maire de Saint-Mandé, Président de l’Association Nationale des Anciens et Amis des Forces Françaises de l’ONU / Régiment de Corée, ainsi que les proches de Jean Le Houx, assistaient à la cérémonie.

La Ministre et M. Deruffe ont rendu hommage à l’action de Jean Le Houx et de l’ensemble des soldats français engagés dans la guerre de Corée.

JPEG

M. Fabien Penone, Ambassadeur de France en Corée, et M. Patrick Beaudoin ont participé ensuite à la cérémonie d’inhumation des cendres de Jean Le Houx le 2 novembre sur le site d’ « Arrow Head », dans la zone démilitarisée (DMZ), dans le district de Cheorwon.

La cérémonie s’est tenue en présence de M. Kim Kwang-Woo, Directeur général pour la politique des vétérans au Ministère des affaires des Patriotes et des Vétérans, du Général de division Jeon Yu-Gwang, commandant la 5ème division d’infanterie, et du Général de brigade Heo Wook-Gu, représentant le ministère de la Défense. Une dizaine de membres de l’Association Nationale des Anciens et Amis des Forces Françaises de l’ONU / Régiment de Corée, dont MM. Jacques Grisolet et Marcel Benoît, vétérans du bataillon français de l’ONU pendant la Guerre de Corée, assistaient également à la cérémonie.

JPEG

« Arrow Head » est le lieu d’un combat majeur de la guerre de Corée auquel a participé le bataillon français de l’ONU en octobre 1952. 44 membres du bataillon y ont perdu la vie. Les lieux de mémoire du bataillon français de l’ONU, comme le site d’« Arrow Head », sont aujourd’hui entretenus par l’armée coréenne et marquent l’attachement de la France et de la Corée à faire vivre le souvenir de leur engagement commun en faveur de la liberté pendant la guerre de Corée.

S’étant porté volontaire pour servir au sein du bataillon français de l’ONU, Jean Le Houx a servi en Corée de décembre 1951 à janvier 1953 et a participé à l’ensemble des combats importants du bataillon français. Il s’est en particulier distingué à plusieurs reprises en février, avril et juillet 1952, en maintenant les liaisons filaires entre les compagnies sous des feux nourris de l’ennemi. Le 29 juillet 1952 dans le secteur de « T-bone » (2 km à l’Ouest « d’Arrow Head »), il a été blessé au cours d’une mission de liaison vers un avant-poste du bataillon mais a refusé d’être évacué. Il a été cité à l’ordre du régiment puis de la brigade et a reçu la Médaille militaire en 1956. Il a été fait chevalier de la Légion d’honneur.

Avant son décès en décembre 2016, Jean Le Houx avait souhaité que ses cendres soient inhumées le plus près possible de ses camarades tombés dans les combats de « T-bone » ou d’« Arrow Head » en 1952. Il avait chargé l’ « Association Nationale des Anciens et Amis des Forces Françaises de l’ONU / Régiment de Corée » d’exécuter ses dernières volontés.

Dernière modification : 09/11/2017

Haut de page