3ème édition du Forum de Paris sur la Paix : "rebondir vers un monde meilleur après la pandémie"

Depuis 2018, le Forum de Paris sur la Paix est le lieu où les chefs d’État et les organisations internationales travaillent avec la société civile et le secteur privé à construire de nouvelles formes d’action collective.

Du 11 au 13 novembre 2020, sa troisième édition sera principalement consacrée à la réponse multi-acteurs au Coronavirus, avec la conviction que nous pouvons collectivement surmonter les énormes défis qui nous attendent et utiliser la crise comme une opportunité pour reconstruire un monde meilleur et plus durable.

JPEG

Les objectifs du Forum 2020

Le Forum de Paris sur la Paix s’inscrit dans la dynamique initiée par le président de la République, Emmanuel Macron, pour réaffirmer l’importance du multilatéralisme et de l’action collective. En 2020, il sera principalement consacré à la réponse commune à la pandémie de Covid-19. Les principales questions abordées tout au long du forum porteront sur les solutions permettant de se remettre de la pandémie : améliorer la gouvernance mondiale de la santé, repenser le capitalisme et le rendre plus écologique, assurer que les données et les réseaux sociaux soient des solutions, pas des menaces.

En 2020, le Forum mettra donc l’accent sur les projets et initiatives provenant du monde entier visant à répondre à la crise du Covid-19, et à améliorer notre résilience collective.

Lors du Forum, le sommet Finance en Commun du 12 novembre soulignera le rôle des banques publiques de développement pour concilier les nécessaires réponses à court terme à la crise et les mesures durables de reprise qui auront un impact à long terme sur la planète et les sociétés.

Le format du Forum 2020

À ce stade, la situation mondiale en matière de santé publique étant impossible à prévoir pour la mi-novembre 2020, il est actuellement prévu que l’évènement se tienne sous une forme hybride : en partie physiquement, en partie en ligne. La partie présentielle restera toutefois centrale dans l’événement. Les séquences phares sur places sur place comprendront :
• La cérémonie d’ouverture
• Le sommet « Finance en commun » des banques de développement
• Une présentation des projets sélectionnés en 2020
• Le "Business Track" du Paris Peace Forum

100 projets sélectionnés pour l’édition 2020 dont 2 impliquant la Corée

Tous les acteurs clés de la gouvernance mondiale, notamment les banques publiques de développement, les États, les organisations internationales, les ONG, les entreprises, les fondations, les organisations philanthropiques, les groupes religieux, les syndicats, les groupes de réflexion et les universités, ont été invités à soumettre des solutions innovantes dans le cadre de l’appel à projets 2020.

Lancé en mars 2020, cet appel a recueilli plus de 850 propositions de projets – un record depuis la création du Forum – émanant de tous types d’acteurs : ONG, entreprises, organisations internationales, États, collectivités locales… C’est le signe qu’en dépit de la pandémie, il reste un formidable réservoir de coopération internationale et une volonté de répondre à la crise de façon collective.

Parmi les 100 projets sélectionnés, 46 portent sur les réponses immédiates à la crise sanitaire, sociale et économique, notamment autour des trois priorités du Forum de Paris sur la Paix cette année :

- L’amélioration de la gouvernance mondiale de la santé
- L’utilisation et la régulation des outils et plateformes numériques développés pour répondre à la crise
- Le soutien à la société civile et à l’activité économique en temps de pandémie

D’autres initiatives sélectionnées apportent des réponses à de nombreux défis qui n’ont pas disparu avec le Coronavirus ou qui se sont au contraire accentués : le financement du développement, les efforts pour le climat, la protection des océans et de la biodiversité, l’accès à l’eau potable, la régulation et la sécurisation de l’espace extra-atmosphérique, la régulation des données et de l’intelligence artificielle, la cybersécurité, la gouvernance de l’éducation et l’égalité entre les femmes et les hommes.

Félicitations à l’Institut Pasteur Corée , candidat de taille pour trouver une thérapie au coronavirus.

C’est un projet qui inclue la France, la Corée du Sud et le Sénégal. L’initiative s’appuie sur le partenariat existant du réseau international de l’Institut Pasteur pour mieux coordonner les essais de Covid-19 au niveau international. Cette collaboration sert à prouver ensemble la validité du nafamostat pour le traitement thérapeutique du Covid-19. Le projet est porté par l’Institut Pasteur, en partenariat avec les autorités gouvernementales coréennes, françaises et sénégalaises.

Félicitations à GSMA, un projet incluant la Tunisie, l’Argentine et la Corée du Sud. C’est une plate-forme multipartite où les opérateurs mobiles unissent leurs forces en tant qu’industrie avec les décideurs pour permettre au téléphone mobile et aux réseaux mobiles de fournir diverses solutions aux problèmes sociaux. Une fois qu’un projet est mis en œuvre, un cas d’utilisation est développé pour partager les connaissances et faciliter le dialogue bilatéral et multilatéral et la collaboration entre les parties prenantes confrontées à des défis similaires. Les opérateurs de téléphonie mobile locaux s’associent activement aux gouvernements, aux régulateurs et aux ONG pour concevoir des solutions ayant un impact positif sur la société, notamment : l’inclusion numérique, les enfants et la technologie mobile, les technologies d’assistance, la contribution à la sécurité publique, les interventions en cas de catastrophe, la confidentialité, etc.

Félicitations au Global Green Growth Institute (GGGI), un projet inculant le Sénégal, le Népal et la Corée du Sud. C’est une initiative qui développe des services d’assainissement inclusifs et viables, appelés « services d’assainissement inclusifs à l’échelle de la ville durable », afin d’accroître la résilience au changement climatique et d’attirer des financements climatiques et privés dans deux pays, le Sénégal et le Népal. Le programme comprend 4 mesures principales : l’intégration de l’assainissement dans les CDN ; mesures fiscales pour faciliter l’activité du secteur de l’assainissement ; le renforcement des capacités et une vaste stratégie de développement de l’assainissement inclusif qui comprend des mesures climatiques ; et des modèles commerciaux viables pour les services d’assainissement au Népal et au Sénégal, y compris le développement d’un modèle financier appelé concept BOT.

Cliquez ici pour découvrir tous les projets sélectionnés pour l’édition 2020

En savoir plus sur le Forum de Paris sur la Paix :

Le Forum de Paris sur la Paix s’inscrit dans la dynamique initiée par le président de la République, Emmanuel Macron, pour réaffirmer l’importance du multilatéralisme et de l’action collective. Il est construit autour de 3 axes :

  • Les objectifs : encourager la coopération internationale et l’action collective pour un monde en paix ;
  • Les moyens : présenter, discuter et faire avancer les solutions concrètes et innovantes ;
  • Les ambitions : renforcer, repenser ou créer de nouvelles règles, normes et bonnes pratiques.

Dernière modification : 24/08/2020

Haut de page